Nos antennes URMA

caudry1

Découvrez en détail les antennes URMA Tout JavaScript.com - Menu liste arborescent

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Offres et CV pour jeunes et entreprises

PICTO

Offres de contrat et CV. Jeune ou entreprise, chosissez votre rubrique
Document sans nom

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Métiers et formations proposées

metiers

Découvrez les métiers de l'artisanat enseignés dans nos antennes URMA et l'ensemble de nos formations

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Quel public êtes vous ?

pictopublic

L'URMA propose  des solutions pour les différents publics. Vous êtes ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

apprentissage

Se former par l’apprentissage, c’est choisir une voie de formation pour acquérir une qualification professionnelle sanctionnée par un diplôme professionnel ou par certains titres à finalité professionnelle. Plus de 7 000 apprentis dans les établissements artisanaux de la région. Au 1er janvier 2015, l’artisanat régional forme 7 267 jeunes en apprentissage dans ses différents établissements.Le  nombre  d’apprentis  en  formation  dans  les  antennes  de  l’Université Régionale des Métiers et de l’Artisanat du Nord-Pas-de-Calais (URMA) s’élève à 4 449, au 1 erjanvier 2015.

 

 

Le contrat d'apprentissage

  • A quel public est réservé le contrat d'apprentissage ?

 

Aux jeunes âgés de 16 à 25 ans. Un jeune de 15 ans peut signer un contrat d'apprentissage s'il a terminé sa classe de 3éme.
Un adulte de plus de 25 ans peut lui aussi devenir apprenti pour acquérir une qualification supérieure ou reprendre une entreprise (dérogation possible jusque 30 ans); un travailleur handicapé n'a pas de limite d'âge

  • Quelles démarches doit accomplir un jeune qui veut devenir apprenti ?

 
Rechercher une entreprise pour signer un contrat d'apprentissage

 

Il est vivement conseillé de commencer à chercher un maître d’apprentissage avant la fin de l’année scolaire.Pour obtenir des adresses d’artisans, de commerçants, ou d’entreprises accueillant des apprenti(e)s, il est possible de consulter les revues professionnelles ou de s’adresser :

  • aux syndicats professionnels
  • à Pôle Emploi www.pole-emploi.fr
  • aux Missions Locales et Permanences d’Accueil d’Information et d’Orientation (CIO) www.cnml.gouv.fr
  • aux Bureaux d’Information Jeunesse (BIJ)
  • à la Chambre de Commerce et d’Industrie www.nordpasdecalais.cci.fr
  • à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat  www.artisanat-npdc.fr et sa bourse d'apprentissage http://urma.artisanat-nordpasdecalais.fr/consulter-offres.php
 
Se présenter avec CV, lettre de motivation et dossier regroupant les informations du métiers choisi (présentation du métier, les qualités requises, la tenue vestimentaire, le matériel, les outils, les conditions de travail,la formation, les diplômes, l'évolution de carriére...)

 

  • Quelle est la durée d'un contrat d'apprentissage ?

 

1 à 3 ans. La durée peut être allongée ou réduite en fonction des acquis du jeune

 

  • Peut-on rompre un contrat d'apprentissage ? Si oui dans quelles conditions ?

 

Oui. Unilatéralement pendant la période d'essai ou d'un commun accord aprés la période d'essai ou via le conseil des Prud'Hommes

 

 

Les diplômes

NIVEAU V

 


Le Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP)


préparé sauf exception en 2 années, donne à son titulaire une qualification d’ouvrier(e) qualifié(e) ou d’employé(e) qualifié(e), dans un métier déterminé.
NB : depuis la rentrée 2009, le Brevet d’Études Professionnelles (BEP) devient une certification intermédiaire dans le cadre de la formation au Baccalauréat Professionnel (BAC PRO) en 3 ans par la voie scolaire et par l’apprentissage.
Il n’est donc plus possible de signer de contrat d’apprentissage pour se former au BEP.

NIVEAU IV

 

Le Baccalauréat Professionnel (BAC PRO) répond à la nécessité d’un diplôme professionnel demandant des connaissances techniques et pratiques approfondies. Il se prépare :

  • en 3 ans après la classe de 3e
  • ou en 2 ans pour les titulaires d’un diplôme de niveau V d’une spécialité en cohérence avec le diplôme visé,
  • ou en 2 ans sur dérogation pour les titulaires d’un autre diplôme de niveau V ou supérieur.

Le Brevet Professionnel (BP) atteste l’acquisition d’une haute qualification dans l’exercice d’une activité professionnelle précise, souvent artisanale. Ce diplôme est préparé en 2 ans pour les titulaires d’un diplôme de niveau V.

 

La Mention Complémentaire (MC)(niveaux IV et V) permet d’ajouter une spécialisation à la qualification de départ. Elle est accessible à des candidat(e)s titulaires d’un diplôme de qualification professionnelle de niveaux IV et V selon le domaine professionnel. Elle est préparée en 1 an

 

NIVEAU III

 

Le Brevet de Technicien Supérieur (BTS) préparé en 2 ans après le bac, est un diplôme spécialisé qui confère à son titulaire une qualification étendue, lui permettant d’assurer des tâches d’encadrement.

 

Le Diplôme Universitaire de Technologie (DUT), préparé à l’université, sanctionne une formation de technicien supérieur, d’un niveau bac +2. Son objectif est de former rapidement des personnels d’encadrement technique capables de s’adapter à une famille d’emplois dans la production, la recherche appliquée, les services.

 

NIVEAU II

 

La Licence professionnelle se prépare en 1 an pour les titulaires d’un bac + 2, ou en 3 ans pour le titulaire du bac.

 

NIVEAU I

 

Le diplôme d’ingénieur, accessible aux titulaires d’un bac + 2 et préparé en 3 ans, permet d’exercer les fonctions de cadre technique supérieur.

 

Le Master PRO est accessible aux titulaires d’un bac + 3 et se prépare en 2 ans. Il prépare à des fonctions de cadre technique ou généraliste.

Les conditions de travail (salaire,temps de travail, congés)

  • Le statut du jeune apprenti

 

Le jeune apprenti est un salarié en CDD de type particulier (en alternance). L'employeur doit faire une Déclaration Unique d'Embauche (DUE)


La période d’essai est de 45 jours,consécutifs ou non, de formation pratique en entreprise (loi du 17 août relative au dialogue social et à l’emploi). Cette période ne dispense pas l’employeur de l’obligation de conclure le contrat et de le faire signer par les parties.En cas d’absence de l’apprenti(e) pour maladie pendant cette période, la période d’essai est suspendue pendant cette absence et prolongée d’autant.

 

  • Le salaire

 

L’apprenti(e) perçoit un salaire déterminé en pourcentage du Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance (SMIC), ou si cela lui est plus favorable, du Salaire Minimum Conventionnel (SMC) relatif à la convention collective dont dépend l’entreprise et correspondant à l’emploi qu’il occupe. Le montant est variable en fonction de l’âge du bénéficiaire et de l’année du contrat. La rémunération minimale est calculée en fonction de l’âge du jeune et de sa progression dans le ou les cycles de formation faisant l’objet de l’apprentissage (c’est-à-dire du niveau de diplôme préparé). L'employeur remet à chque fin de mois une fiche de salaire à l'apprenti et lui verse son salaire. Les parents coninuent de perecevoir les allocations familiales si l'apprenti perçoit un salaire inférieur ou égal à 55% du SMIC.

 

Voir les tableaux de rémunération 2016 des apprentis (pdf)

 

Régles particuliéres (pdf)

 

  • Temps de travail et horaires

 

L’apprenti(e), comme tout salarié, travaille selon la réglementation en vigueur. Il (elle) bénéficie des mêmes conditions de travail et de protection sociale que les autres salariés de l’entreprise.
La durée du travail qui lui est applicable comprend le temps passé en entreprise et les heures de formation en CFA. N’entrent pas dans le temps de travail de l’apprenti(e), les modules complémentaires de formation librement choisis par l’apprenti(e) et acceptés par l'URMA  .


La durée légale du travail effectif est fixée à 35  heures par semaine. La durée maximale quotidienne du travail est fixée à 10 heures.Cependant, la durée journalière du travail des apprenti(e)s mineur(e)s est de 8 heures par jour dans la limite de 35 heures par semaine.


À titre exceptionnel et à condition d’obtenir l’autorisation de l’inspecteur du travail après avis conforme du médecin du travail
(L. 6222-25 du Code du travail), l’employeur peut faire travailler le jeune 5 heures supplémentaires, au maxi-mum, par semaine, s’il est mineur.Toutefois, des dispositions horaires spécifiques sont prises en compte notamment dans le secteur de l’hôtellerie-restauration.

 

Travail de nuit - INTERDICTION : Le travail de nuit est défini différemment selon l’âge des jeunes. En vertu de l’article L.3163-1 du Code du travail, il est interdit de faire travailler un jeune entre 20 heures et 6 heures  pour les jeunes de moins de 16 ans, entre 22 heures et 6 heures s’ils ont entre 16 ans et 18 ans. Des dérogations peuvent toutefois être accordées par l’inspe
cteur du travail, à des secteurs professionnels spécifiques (boulangerie, pâtisserie, restauration, hôtellerie, etc.).

 

Pause - Repos :L’apprenti(e) mineur(e) ne peut travailler plus de 4 heures 30 consécutives, au terme desquelles il elle) doit bénéficier d’une pause de 30 minutes consécutives. La durée minimale du repos quotidien des jeunes travailleurs de moins de
18 ans varie selon l’âge de ces derniers : 14 heures consécutives  s’ils ont moins de 16 ans, 12 heures consécutives s’ils ont de 16 à 18 ans

 

  •  Congés

 


L’apprenti(e) a droit aux mêmes congés payés légaux que tout salarié :cinq semaines payées par an minimum (soit 30 jours ouvrables). Ces congés sont pris en accord avec l’employeur en dehors des périodes de formation en URMA.

 

Congés supplémentaires pour examen :
L’apprenti(e) a droit à 5 jours ouvrables supplémentaires rémunérés pour préparer son
examen, pris pendant le mois qui précède les épreuves.Par ailleurs, si des révisions ou des enseigne-ments spéciaux sont organisés par l'URMA, dans le mois qui précède l’examen, l’apprenti(e) se doit de les suivre. Ces temps de révision ne sont pas
imputables sur les congés annuels, et doivent être payés par l’employeur.

 

Congés maternité - Congés paternité :
Au même titre que les autres salariées, une apprentie peut bénéficier d’un congé maternité (16 semaines). La durée du congé paternité est de 11 jours pour une naissance unique et de 18 jours pour une naissance multiple. Ces 11 jours sont des jours calendaires. La durée du congé de paternité s’ajoute aux 3 jours déjà accordés aux pères salariés en cas de naissance

 

 

La vie à l'URMA / à l'entreprise

L'URMA (Université Régionale des Métiers et de l'Artisanat)

 

  • Qui choisit l'URMA ?

 

L’employeur, en concertation avec l’apprenti et sa famille.

 

  • Qui inscrit l’apprenti a l'URMA ?

 

L’employeur inscrit l’apprenti en adressant le contrat d’apprentissage complet et signé à l'URMA.

 

  • Quelles démarches doit accomplir un artisan pour établir un contrat d’apprentissage ?

 

Prendre contact avec la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Région Nord – Pas-de-Calais (09.72.72.59.62)
Si l’entreprise est commerciale ou industrielle, se rapprocher de  la Chambre de Commerce et d’Industrie.
 

Les cours à l'URMA sont obligatoires

 

 

  • Quel est le rythme de l’alternance ?


Chaque antenne URMA  détermine son propre planning alterné.
Pour un niveau CAP par exemple, ¾ en entreprise, ¼ à l'URMA  soit :

3 semaines en entreprises et 1 semaine à l'URMA.

Ou 3 jours en entreprise et 2 jours école, ou etc.

 

  • A quelle période le C.F.A adresse le planning des cours à l’apprenti ?


Courant septembre, l’apprenti reçoit la liste des semaines de présence à l'URMA pour l’année scolaire.

 

  • Quelle est la finalité du contrat d’apprentissage ?


Obtenir une qualification professionnelle : un diplôme ou un titre.

 

  • Quels diplômes peut-on préparer par la voie de l’apprentissage ?

 

CAP, Bac Pro, BTS, DUT, Master et titres professionnels.

 

  • Quelles peuvent être les conséquences des absences répétées du jeune au C.F.A ?


Pour un jeune : la résiliation du contrat.
Pour l’employeur : il ne perçoit pas la prime d’assiduité de formation à l'URMA.

 

L'entreprise

 

  • Combien de jeunes un artisan peut-il former simultanément en contrat ?


Deux apprentis (sauf en coiffure) par maître d’apprentissage.

 

  • Le chef d’entreprise est-il obligatoirement le maître d’apprentissage du jeune en entreprise ?


Non, un salarié peut former un jeune s’il remplit les conditions.

 

  • Quelles conditions doit remplir le maître d’apprentissage pour former un apprenti ?


Il doit être titulaire du diplôme équivalent à celui que va préparer l’apprenti et avoir 2 ans d’expérience dans ce même domaine, ou avoir 3 ans d’exercice de la profession

 

  • De quelles aides l’entreprise bénéficie-t-elle pour l’embauche d’un apprenti ?


Prime du Conseil Régional :


1000 euros par année de formation pour les entreprises de moins de 21 salariés
Bonus de 500 euros pour les + de 18 ans préparant un diplôme de niveau 5 ou 4.

 

Aide TPE Jeunes de l'Etat :

Cette nouvelle aide « TPE jeunes apprentis »  s’adresse aux entreprises de moins de 11 salariés. L’aide « TPE jeunes apprentis » est une aide forfaitaire de l’Etat. Elle concerne les recrutements en contrat d’apprentissage à compter du 1er juin 2015. L’aide est attribuée dans la limite des 12 premiers mois d’exécution du contrat d’apprentissage. L’aide est versée à l’échéance de chaque période de 3 mois glissants suivant la date de début du contrat d’apprentissage. L’aide est de 1.100 euros par période de 3 mois. Ce qui représente une aide de 4.400 euros sur 12 mois.

 

 

  • Le contrat d’apprentissage comporte plusieurs mentions importantes. Lesquelles ?


Date de début et fin de contrat, diplôme préparé, montant de la rémunération sur la durée du contrat, signature de l’employeur, de l’apprenti et du représentant légal  (si apprenti mineur)
Pièces à joindre par l’employeur : horaires de travail, certificat d’aptitude de la Médecine du Travail …

Les aides pour l'apprenti

Pour tenir compte des situations particulières et accompagner les apprenti(e)s tout au long de leur formation, la Région, verse des aides financières aux apprenti(e) s du niveau V (CAP) au niveau I (Ingénieur) formé(e)s dans les URMA du Nord-Pas de Calais :

 

  • L’aide à la restauration

 

La Région verse 1,5 € par apprenti(e)et par jour de formation pour alléger le prix des repas auquel s’ajoute 1,5 € par repas du soir par apprenti(e) interne. Cette aide est versée sous réserve de leur présence en formation.

 

  • L’aide au transport et à l'hébergement

 

Le Conseil régional verse à chaque apprenti(e) par l’intermédiaire des URMA une aide forfaitaire annuelle pour le transport et l’hébergement, qui est calculée selon six tranches kilométriques en fonction de la distance lieu de résidence - lieu de formation :

  • moins de 5 km : 0 €
  • entre 6 km et 25 km : 160 €
  • entre 26 km et 50 km : 230 €
  • entre 51 km et 75 km : 320 €
  • entre 76 km et 100 km : 430 €
  • plus de 100 km : 560 €

Les URMA calculent un montant journalier par apprenti(e) et versent cette aide en fonction du nombre de jours de formation. Le nombre de jours d’absence est déduit du montant.

 

  • L’aide à l'équipement

 

Le chéquier équipement est destiné chaque année aux apprentis primo-entrant. Un « primo-entrant » est un apprenti qui entame un nouveau cycle de formation par apprentissage, dans une antenne  URMA  de la Région Nord-Pas de Calais, pour l’année scolaire 2015/2016, quelque soit son niveau de formation. L’aide, d’un montant de 200€, est distribuée sous la forme d’un chéquier équipement (composé de chèques échangeables auprès des commerçants et fournisseurs partenaires du dispositif), permettant aux apprentis d’acheter des équipements professionnels, pédagogiques, sportifs et des fournitures scolaires.Depuis la rentrée 2014, la demande de chéquier est totalement dématérialisée, elle se fait en ligne, sur le site : chequiers.nordpasdecalais.fr

 

  • Le fonds de solidarité des apprenti(e)s

 

Cette aide a pour vocation de prévenir les ruptures de contrat en répondant à des besoins exceptionnels relevant des champs suivants :

se soigner : participation financière aux soins médicaux non pris en charge par la Sécurité sociale...,

se loger : maintien de l’apprenti(e) dans un logement décent suite à un changement de  situation familiale (exclusion de son foyer, naissance d’un enfant, décès...) ou à un accident domestique (habitation détruite par un incendie, dégât des eaux...),

se nourrir : à la suite d’un changement de situation familiale (exclusion de son foyer...),

se déplacer : remplacement d’un vélo volé, réparation d’un véhicule, abonnement de transport, aide au permis de conduire,
ou toute difficulté particulière pouvant se présenter dans la vie de l’apprenti(e).


Tout apprenti(e) peut solliciter une aide auprès de son URMA, après étude  de son cas selon les modalités du dispositif, une somme lui est versée en fonction  des besoins exprimés et de sa situation.

 

  • LE PASS RÉGIONAL TER’ÉTUDE

 


Depuis 1994, la Région Nord-Pas de Calais finance le transport en TER des étudiant(e)s et des apprenti(e)s de la Région. Le Pass Régional Ter’Etude permet de se déplacer en TER sur le réseau Nord-Pas de Calais et vers la Picardie ou la Champagne-Ardenne.

 

 

Conditions d’attribution :

 

  • Résider en Nord-Pas de Calais,
  • Poursuivre des études supérieures ou être apprenti(e) et voyager sur les réseaux TER Nord-Pas de Calais vers la Picardie ou la Champagne-Ardenne,
  • Être âgé(e) de moins de 26 ans à la date de dépôt du dossier

 

Nos conseillers

Interroger un conseiller URMA pour vos renseignements

Retrouvez les coordonnées de nos conseillers dans les antennes URMA
» Voir les contacts

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Résultats d'examens

Tous les résultats d'examens de l'URMA par session ou diplôme

 

 

 

 

Retrouvez tous les résultats d'examens par filiéres
» Voir les résultats

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Témoignages/vidéos

Témoignages et vidéos d'apprentis ou de métiers enseignés à l'URMA

Témoignages d'apprentis et de chefs d'entreprises
» Voir les vidéos

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Concours de l'apprentissage

Les concours de l'apprentissage

Les concours accessibles aux apprentis
» Voir la liste des concours

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer